Pourquoi parle t-on de réchauffement climatique provoqué par l'homme ? Où sont les preuves scientifiques.

ALORS POURQUOI " CA CHAUFFE DANGEREUSEMENT " ?

         1. Si, la définition de l'effet de serre retenue par le GIEC est fallacieuse ?

         2. Si la vapeur d'eau domine et laisse peu de place au CO2 dans l'effet de serre actuel de la Terre.

         3. Si c'est la chaleur qui augmente naturellement la teneur de l'atmosphère en CO2 et en CH4 et non l'inverse.

         4. Si le CO2 anthropogénique n'est donc pas plus à l'origine du réchauffement que le CO2 naturel ?

         5. Si le réchauffement constaté actuellement est de même origine que ceux rencontrés depuis 12 000 ans.

         6. Si ce réchauffement est marqué depuis 2003 par une baisse de la température des océans.

         7. Si les océans, actuellement en stabilisation de niveau, ne menacent plus la population des deltas?

         8. Si les cyclones évoluent actuellement à la baisse sans tenir compte de la teneur en CO2 de l'atmosphère?

      Et bien il faut admettre que la planète n'est pas en feu, et que:

         1. Actuellement elle ne chauffe pas tant que cela (naturellement!) et même elle donne des signes de fraîcheur.

         2. Ce qui se passe n'est donc pas nouveau.

         3. La planète Terre continue, comme depuis des milliards d'années à chercher son équilibre par des macro et micro oscillations de son climat.

D'OU PROVIENNENT LES FLUCTUATIONS CLIMATIQUES ?

1. A long terme ( millions d'années) de multiples phénomènes bien identifiés par les climatologues ont été à l'origine des fluctuations climatiques.

2. A court terme (quelques siècles) beaucoup de ces phénomènes connus, évoqués ci-dessus, n'ont pas suffisamment évolué pour jouer un rôle sensible.

Alors, comme nous avons objecté le rôle néfaste de l'homme dans les variations récentes et à court terme...

Il reste:  Notamment  le Soleil !

"C'est le Soleil qui est responsable du réchauffement climatique global, le gaz carbonique n'influant pratiquement pas sur ce processus"

Déclaration de : Khabiboullo Abdoussamatov,

chef du Laboratoire d'études spatiales de l'Observatoire principal (de Poulkovo) de l'Académie des sciences russe.

Le soleil est notre source énergétique unique, ne l'oublions pas! Son émission varie faiblement selon un cycle de 11 ans, ces cycles eux-mêmes sont variables en intensité. Nicolas Scafetta et Bruce J. West, ont étudié l'influence solaire sur le climat depuis 400 ans. En comparant la reconstitution des températures de Morberg en 2005 avec deux reconstitutions de températures séculaires de Lean en 2000 et de Wang en 2005 basées sur la variation de l'irradiance du Soleil. On retrouve bien le « petit âge glaciaire » de 1650 à 1750 et le réchauffement du 20ème siècle de 0,5°C à 0,8°C. Ces courbes montrent clairement que les variations de températures ont des causes naturelles et notamment solaire!

 

Pour les inquiets :

Rassurez vous: " juste après 2007 ( puis ce sera 2008,2009, 2010, etc.) ...

 ce sera l'enfer", .... prédisent certains !

ALORS LE GIEC DANS TOUT CELA ?

Son fonctionnement est curieux :

1. Ses études scientifiques et modelisations numériques restent a un niveau de compréhension des phénomènes, objectivement faible, en raison de la complexité du problème et de la faiblesse de la science mondiale sur de trés nombreux aspects de la description du climat global.

2. Ses productions de conclusions à l'adresse des politiques font préalablement l'objet de débats et de consensus avant publication. Le consensus n'est pas une méthode scientifique pour fixer les chiffres d'un rapport, cette méthode est proche de la croyance et s'ouvre aux luttes d'influence.

3. En conséquence les résultats sont présentés avec des fourchettes de précision très ouvertes qui ménagent toutes les susceptibilités et ... préservent l'avenir.

4. Dans le rapport 2007 le texte du GIEC reprend comme un leitmotiv le terne « vraisemblable » dès qu'une conclusion importante est nécessaire. Nous sommes revenus au temps des Grecs anciens qui faute de connaissances suffisantes déclaraient (honnêtement) «sauver les apparences » avec des raisonnements plausibles, mais sans rapport avec le réel, faute de connaissances disponibles.

5. Le GIEC s'expose malgré tout, en raison de ses rapports écrits, à être contredit par les variations du climat et aussi par les précisions scientifiques à venir.

Dès le départ, il fut clair que pour le GIEC, l'affaire était entendue: C'est la faute de l'homme. Seuls les arguments servant cette cause ont droit de cité dans ses rapports, les autres ne sont pas évoqués, même à titre d'information.

 

 QUE DEVONS NOUS FAIRE ?

Rester Zen ! Il n'y a pas le feu !

Rester Zen ! Pendant que nos politiques/écologistes  sauvent la planète, menacée par notre mauvais CO2 !

Cependant nous pouvons adopter un mode de vie sans gaspillage, respectueux de la nature, c'est toujours utile, même de le rappeler.

1. Quand aux catastrophes climatiques, elles ne sont pas plus fréquentes aujourd'hui qu'il y a des siècles. Seule la circulation de l'information fait effet de loupe.

2. S'il y a de nombreuses victimes c'est aussi en raison du développement démographique très important depuis un siècle et du peuplement inconsidéré de zones cependant connues pour leurs risques potentiels : Les deltas par exemple.

3. La désertification du Sahara est en route depuis plus de 5 000 ans avec ses conséquences sur le lac Tchad et les neiges du Kilimandjaro ou de l'Atlas Nord Africain.

4. Les pauvres ours photographiés en instantané ( en été ) sur des glaçons arctiques en cours de fusion n'ont pas été surpris par le redoux, ils sont là, comme chaque année et ... toujours plus nombreux selon les comptages officiels Canadiens! ( Car la chasse est maintenant réglementée...et les ours ne sont  plus stressés !)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

5. Si la Nouvelle Orléans a été récemment sous l'eau c'est parce qu'on a construit une ville sous la mer, comme la Hollande a été sous l'eau à la suite du raz de marée de février 1953, provoqué par une tempête extrêmement violente en mer du Nord. Le niveau moyen de la mer monta brusquement de plus de 2,50 m le long des côtes de Hollande. Les digues se rompirent en plusieurs endroits, inondant de nombreux villages.

6. Si l'été prochain les glaces de l'Arctique laissent la mer libre pour un chemin par le pôle, tant mieux pour la navigation. Il serait intéressant de savoir l'état de cette même mer quand, au moyen âge, les Chamoniards passaient en Italie leur troupeaux par le col du Géant !

Etc...

 

 Avis de Claude LEROUX professeur émérite en climatologie.

Article communiqué au journal LE MONDE

 

De nombreux sénateurs Américains ne disent pas autre chose que Claude Leroux :

La mystification consiste à faire prendre une variation climatique pour un réchauffement anthropogénique !

Déclaration du sénat Américain.pdf

Lien direct avec le document ci-dessus

 

SUITE : Le rôle du Soleil sur les fluctuations climatiques

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site